yamina bachir chouikh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

yamina bachir chouikh

Message par mendasia le 05.01.08 0:19

"Le cinéma algérien fut brutalement stoppé par l’Etat au moment où la population était en proie au terrible drame qui la martyrisait. Les écrans sans images et l’étouffement firent germer en moi la folle idée de réaliser, à contre-courant, un film.

Peut-être par devoir de mémoire ou par douleur.

Je voulais sceller sur la pellicule le désarroi des citoyens ordinaires, considérés jusque-là comme statistiques dans les bilans des atrocités. Un peuple pris en otage entre la violence dite légitime et la violence barbare et une jeunesse sans repères, humiliée et prête à tomber dans les extrêmes. Rachida est un hymne à la paix, à la tolérance, et au courage de tous les «anonymes», heureusement nombreux, dans mon pays. Peut-être une infime contribution de ma part pour cicatriser les blessures profondes de mon peuple.

Si j’ai montré des personnages ordinaires qui s’affrontent dans le film, j’espère que le public à qui je m’adresse, sera comptable de leurs actes.

J’ai choisi comme personnage principal une des victimes «préférées» : une femme, une jeune enseignante. Ce choix me permet de souligner aussi la dégradation d’un système éducatif devenu un vivier de violence où l’on cultivait la culture de la haine. Malgré le démembrement du cinéma et les risques d’un premier film, l’histoire de Rachida s’est imposée à moi ; elle est là aujourd’hui, en film."

Yamina Bachir Chouikh

mendasia
Bavard
Bavard

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 36
Points : 0
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum