[Téléfilm] Mel Watni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Téléfilm] Mel Watni

Message par algerietélé le 26.09.07 11:18

«Mel Watni, le titre de mon film, renvoie à cette tragédie nationale qu’on a vécue. On est tous responsables de ce qui nous arrive», a expliqué la réalisatrice.
Quelque part en Algérie, dans une vieille ville, une famille modeste, une maman, El Batoul, alias la valeureuse Chafia Boudraâ, vit avec ses 5 filles et son fils unique attardé mental, campé admirablement par Salah Ougroud. A cause de son veuvage, El Batoul est obligée de sortir et faire du commerce sur le marché public en vendant des produits alimentaires préparés par ses propres filles. Elle se retrouve donc seule, à la tête de toute une famille qui vit dans une maison ordinaire. Ses filles attendent vainement leur «mektoub»: le mariage libérateur qui mettra fin à leur frustration et enfermement.
Une issue dramatique dont l’illustration vient de Thamani, une vieille
fille recueillie par El Batoul. Aussi paradoxal que cela puisse
paraître, c’est justement elle qui sera pour ces filles une source
d’affection, une confidente, comme une partie intégrante de la famille,
à l’image d’une tante aimante, une médiatrice quand s’élève le mur du
silence, un équilibre dans les moments de crise, de cris et de colère.
Thamani a connu l’amour et l’espérance du mariage, mais son fiancé est
mort au maquis au cours de la guerre de Libération. Elle est dans ce
monde traditionnel, une anomalie sentimentale et l’antithèse de l’image
de la pleureuse. Un terrible tableau de l’enfermement social, sexuel,
physique est brossé. Les invitées d’El Batoul, des vieilles femmes ou
veuves sont, d’un geste mécanique, enfermées dans le formalisme et les
phrases toutes faites et les convenances. Dehors, quelques lointains
échos de la tragédie nationale se font entendre par les sirènes
d’ambulances ou de voitures de police, par des cris, par des questions
posées sur la santé d’un rescapé d’attentat, ou encore plus distinctement par les expressions des visages, comme celle de cette jeune fille séquestrée, puis relâchée par les terroristes et enfin l’assassinat d’El Batoul et ses filles par cette horde intégriste, et ce pour le simple tort d’avoir abrité cette jeune fille, de couvrir les «taghout»...Des scènes horribles, dramatiques sont montrées, lesquelles rappellent, quelque peu les scènes de «descente»
de l’armée coloniale dans la Casbah...La vie de ses filles est loin de ressembler à un paradis. Elles vivent que pour manger, faire le ménage
et dormir comme disait cette comédienne dans le film. Peu d’espoir émane en fait de ce téléfilm. La seule qui a pu échapper à cette triste fin, est la benjamine qui étudie et qui décide d’agir pour sa destinée en quittant le toit familial avec le fiancé de sa soeur. Quelle moralité doit-t-on tirer de ce genre de comportement? La liberté à n’importe quel prix? Beaucoup de monde en tout cas s’est déplacé dimanche dernier à la salle Ibn Zeydoun pour assister à l’avant-première de ce téléfilm de Fatima Belhadj.
«Mel Watni, le titre de mon film, renvoie à cette tragédie nationale qu’on a vécue, cette violence extrême qu’on a tous subie. C’est pourquoi je me demande si réellement cela est lié à un problème de chômage, de misère, ou si c’est un problème encore plus profond que ça. C’est un problème de
violence dans nos rapports, c’est-à-dire d’éducation. A l’école, on nous a appris à être violents, c’est comme ça qu’on a vu des filles en train de s’entre-tuer, à tout moment, même El Batoul fait violence à Hssissen, à ses filles, contre elle même. Dehors, il y a la violence.
Je voudrais dire que quelque part nous avons une grande part de
responsabilité, on est tous responsables. On est appelé à revoir nos
comportements, notre façon de voir les choses, d’aimer les autres et de
les accepter, tels quels. C’est comme ça qu’on pourra arrêter ce qu’on
est en train d’endurer. Ce n’est surtout pas des décisions politiques
qui vont l’arrêter
», explique Fatima Belhadj. Inscrit dans le cadre de l’événement «Alger, capitale de la culture arabe», ce film a bénéficié d’une aide dérisoire de 4 millions de dinars.
Malgré cela, la réalisatrice, aidée de son producteur de Louna Vison a
réussi à en faire une oeuvre émouvante et de qualité, laquelle mériterait d’être projetée «gonflée» en long métrage. C’est ce qui est prévu, nous indique-t-on. Chafia Boudraâ nous a confié: «Je ne pensais pas faire ce film. A cette époque, je souffrais d’anémie qui était descendue à 4. Mais Dieu m’a donné la force, mes enfants aussi, fruits de mes entrailles, et ceux de mon pays -vous-mêmes- qui m’avez soutenue pour arriver au bout de ce beau projet».

O. HIND: l'expression du 26/09/07

algerietélé
Membre Fondateur
Membre Fondateur

Masculin Nombre de messages : 82
Age : 65
Points : 0
Date d'inscription : 15/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Téléfilm] Mel Watni

Message par oBen le 26.09.07 18:35

toutes mes félictations à Salah Ougroud et Chafia boudraa et la realisatrice Fatima Belhadj, et toute l'équipe artistique et technique.

_________________

oBen
Principal
Principal

Masculin Nombre de messages : 228
Age : 33
Localisation : Lost Land
Loisirs : dramaturgie
Points : 0
Date d'inscription : 29/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cine-bled.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Téléfilm] Mel Watni

Message par Yanis le 02.10.07 1:07

Tu as vu le film O-Ben?

Yanis
Membre Fondateur
Membre Fondateur

Masculin Nombre de messages : 23
Age : 39
Localisation : Setif/Alger/Paris
Emploi : Realisateur-Scenariste
Loisirs : Je fait un metier formidable, si non j'aime lire et faire de ma vie une aventure! ha oui, HARRY POTT
Points : 0
Date d'inscription : 14/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://khti-le-court.blogs.allocine.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Téléfilm] Mel Watni

Message par oBen le 02.10.07 1:18

Non, juste je les ai félicité, car je felicite tout un nouveau produit algérien. Comme j'ai félicité ton court. que j'attends de le voir avec impatience.

_________________

oBen
Principal
Principal

Masculin Nombre de messages : 228
Age : 33
Localisation : Lost Land
Loisirs : dramaturgie
Points : 0
Date d'inscription : 29/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://cine-bled.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Téléfilm] Mel Watni

Message par mendasia le 05.10.07 1:01

et bien moi j ai eu la chance d assister a l avant premiere .c est tout simplement un chef d ouevre une histoire emouvante un jeu d acteurs comme je ne l ai jamais vu dans un film de chez nous un souilah qui nous prouvre qu il sait nous faire rire mais il sait aussi nous faire pleurer un pouint de sur le terrorisme bien de chez c est une Chronique d'un vécu d'une aliénation aiguë, «Mal Watni» est un long métrage de Fatima Belhadj qui raconte une Algérie prise en otage entre les difficultés sociales qui déchirent ses familles et une démence meurtrière qui ébranle ses fondements.

il se veut comme un flash-back des années de braise, les années 90 où le terrorisme était loi. Fatima Belhadj n'en est pas restée là. Elle a tenu à faire vivre à cette période, une famille algérienne dans toutes ses difficultés, ses frustrations et ses privations. Synopsis de l'oeuvre: «Terrible tableau de l'enfermement physique, social, sexuel, symbolique. L'univers est simplement carcéral. On n'est pas dans un harem, puisque l'homme est mort, mais dans le gynécée.» Incarnée par Chafia Boudraa, El-Batoul, après la mort de son mari, se retrouve donc seule à la tête d'une famille, obligée «à sortir et faire commerce sur le marché, de produits alimentaires préparés par ses cinq filles en attente d'un mariage libérateur.» Au milieu de ce huis clos infernal de «frustrations sexuelles et de crises de colère», la réalisatrice a tenu à imposer, Hsissen le neveu d'El-Batoul, un aliéné mental que Salah Aougrout interprète merveilleusement bien.

mendasia
Bavard
Bavard

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 36
Points : 0
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Téléfilm] Mel Watni

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum